Quadriolo "araignée" : fin de construction

Seconde partie de la construction de l'araignée, ma version du Quadriolo de Eric Latour.

Voici les éléments électroniques qui étaient en attente de livraison. Commande prise auprès de rctimer, qui m'a été recommandé par Eric et que je recommande aussi moi même, car livraison en 10 jours avec des frais très compétitifs. Moteurs, controleurs, et support d'hélice sont prêts à être installés.

Les moteurs sont montés à blanc sur leur support aux extrémités des bras. Ces supports sont verrouillés sur les bras par deux vis de part et d'autres. La fixation des moteurs est faite par 4 colliers en plastique.

Il faut installer les rallonges de fil électrique passant dans les bras avant de les coller sur leur support. Il est nécessaire de le faire avant car ensuite il sera trop compliqué de procéder à leur passage. Avec 4 moteurs et 3 fils pour chaque il faut prévoir 4m de câble, ce n'est pas négligeable.

J'ai positionné la carte du quadri rotor sur un support fait d'une plaque de coroplast découpée à la forme du cadre et collée à la colle chaude. J'ai récupéré une chute de manchon d'isolation de tube de cuivre de 20mm de diamètre intérieur, une de chaque coté fixée avec des colliers en plastique permettra d'amortir les atterrissages.

La carte de controle de quadri rotor est la carte HK KK2.0 LCD que j'ai déjà utilisée sur un autre quad. Elle reprend les éléments de config des cartes kk flashées en 4.7 mais avec un petit écran lcd qui simplifie la configuration pour un coût très accessible. Elle est associée à une carte de distribution de courant juste en dessous.

Une fois l'ensemble monté voici ce que l'on obtient. Les controleurs sont fixés sur la plaque de coroplast avec une pointe de colle chaude, les câbles sont rassemblés avec quelques colliers pour ordonner leur position.

Les rallonges de câbles sont soudées aux fils des contrôleurs, des prises PK 3,5mm sont soudées aux fils d'alimentation pour le raccordement à la carte de distribution. Les contrôleurs sont branchés à la carte de pilotage du quad (1: avant gauche, 2: avant droit, 3: arrière droit, 4: arrière gauche).

Préparation d'une seconde plaque de coroplast pour fermer le corps du quad et protéger les composants.

L'Araignée prend forme, ajout des hélices sur les supports moteurs, câblage du récepteur sur la carte de pilotage du quadri rotor, et pose de la fixation de batterie.

Voici le quadriolo type "araignée" prêt pour les vols de test.

Au final le poids, batterie 3S 3000mA, est de 1197g, ou 930g à vide.

Quadcoptère Quadriolo type "araignée"

Eric Latour a publié un article sur Jivaro.org décrivant une construction originale de quadcoptère à base de tuyau en plastique pour protéger des câbles électriques. Etant un adepte de la construction plastique, les SPAD à base de coroplast, je me suis lancé dans une adaptation de ce modèle.

Je l'ai appelé le Quadriolo type "araignée" en raison d'une ressemblance avec cette forme. Dites moi si un nom plus sympa vous vient à l'esprit.

 

J'ai conservé la forme de base de la version en H, un rectangle de 30cm par 11cm avec des angles droits plus courts, mais les bras sont en X. Pour parvenir à cette forme j'ai coupé les courbes larges à 90° en deux.

 

 

 

 

J'ai utilisé pour les collages des tubes la colle PVC conseillée pour ce matériau car elle agit en dissolvant le plastique, le résultat est très rigide.

La liste des pièces requises est la suivante :

  • Le bati principal est constitué de 2 tubes de 30cm (j'ai opté pour un diamètre 20mm, mais je pense que le 16mm pourrait convenir sans crainte et avec un gain de poids) et 2 tubes de 9cm ;
  • Les bras sont faits de 4 tubes de 18cm ;
  • 4 raccords en T, 4 angles cours 90°, 4 courbes larges 90°

Première étape montage à froid pour valider les bonnes dimensions des pièces

Bati principal

 

 

 

 

 

Positionnement des coudes pour les tubes support moteurs

 

 

 

 

 

 

Positionnement des tubes support moteur, ça ressemble à une araignée.

 

Comme expliqué par Eric dans son guide il faut supprimer les bourrelets dans les T avec une dremel, les collages avec les tubes sont ainsi parfaits.

Le poids final obtenu est de 316g avant collage, et 327g après collage ce qui est raisonnable.

Pensez à passer des fils dans les coudes sur le bati principal pour faciliter ensuite la mise en place des câbles moteur vers les controleurs, comme ceci :

La suite avec l'arrivée des moteurs et controleurs, auparavant il me faut trouver les supports que je vais poser sur les tubes pour les accueillir.

Quadcopter HobbyKing X550

Voici la description de la réalisation de mon quadcopter.
La base est une frame X550 dispo ici HobbyKing X550 quadcopter.
Elle est pilotée par une carte HK KK v3.0.
J’ai installé pour l’instant le firmware 2.5 et je décrirai cela dans un autre billet pour comprendre comment je l’ai installé et les tests pour passer en 4.7.
La frame est très simple à assembler et je ne détaillerai pas cette étape qui est documentée avec le guide de Hobbyking en images.

J’ai trouvé une boite en plastique alimentaire au supermarché du coin avec un couvercle assez haut pour loger les composants électroniques.

En bas de la frame on voit la plaque de support haute, les colonnettes pour celle ci et la carte KK de controle du quad qui va être montée entre les colonettes du bas et du haut. Sur la droite les 4 sachets contiennent les bandes adhésives de diodes qui seront posées sur les bras de la frame.

Au fond du support est fixée la carte de distribution électronique de HobbyKing, qui dispose aussi d’une prise d’alimentation pour les diodes. Les fils de branchement des controleurs passent dans des trous du support réalisés sous la gorge de fixation du couvercle. J’ai recouvert d’une bande de gaine thermo collée à la colle chaude chaque contact qui mlaheureusement ne sont pas protégés par défaut. J’ai également passé les fils allant au récepteur de chaque ESC.

Les vis de fixation de support des cartes sont insérées sous la frame et sont vissées dans les colonnettes de support sur la carte de distribution électrique

Avant de fixer les controleurs et les câbles d’alimentation sur les barres je pose les diodes qui sont collées avec leur support double face (rouge à l’avant et vert à l’arriere).
Les fixations sont faites avec des colliers rislan : simple, rapide et modifiable selon les besoins.
Ici les 4 bras de la frame sont finis, tous les fils et contrôleurs sont sécurisés.
La carte de contrôle prend place entre les deux séries de colonnettes. Il faut faire attention de positionner la fleche de direction de la carte dans le sens de déplacement du quacopter : dans ce cas entre les bras avant pour un montage en X.

Les fils de servo des controleurs sont mis en place sur la carte, en bas à droite. Attention à l’ordre branchement, pour un montage en X avec le firmware 2.5 il faut brancher dans l’ordre de 1 à 4 le moteur en haut à gauche 1, puis tourner dans le sens des aiguilles, haut droite 2, bas droite 3 et bas gauche 4.

En gros plan on voit également les fils de connexion vers le récepteur sur la partie partie gauche de la carte, dans le sens suivant : Aileron, Profondeur, Gaz, Dérive.

On peut alors poser la plaque de support haute sur laquelle vient le récepteur fixé avec un velcro sur cette plaque.

Et on coiffe l’ensemble avec le couvercle en plastique transparent.

Voici le quadcopter ainsi terminé.

Voici le quadcopter en vol :

XCopter HobbyKing X550 & HK Board v3 from pierre milcent on Vimeo.

Et les premières prises de vue avec la GoPro embarquée.

 

(Rédigé et posté avec Blogsy sur iPad)

 

 

 

 

 

Ré entoilage aile CAP 2012

L’aile de combat pour le CAP 2012 est prête avec son nouvel entoilage en feuille plastique transparente de lamination à chaud.

Le résultat est trés satisfaisant avec une bonne rigidité et un surfac bien lisse.

Je vais refaire des ailerons en coro, ils ont souffert l’an passé mais je vais remettre les mêmes dérives latérales car elle ont été très efficaces.

 

 

Test de portée vidéo

J’ai effectué un test de portée vidéo avec une antenne baton sur l’émetteur vidéo donc sur l’aile et une antenne cloverleaf sur les lunettes fatshark.

La distance obtenue est de 850m, il me faut faire un test de portée radio pour aller au delà carje pense être à la limite de mon 41Mhz.

J’ai l’intention de rallonger du double mon antenne pour augmenter la portée et aussi de remplacer l’antenne baton de l’émetteur vidéo par une overcleaf, une seconde antenne a été confectionnée et fonctionne, je dois tester sa portée.

En vidéo voici le test à 850m

 




Rédigé et posté avec Blogsy sur iPad

 

Premier vol de la MaxiSwift

Après un premier vol de la maxiswift plusieurs problèmes se sont révélés. Impression de puissance insuffisante sur le moteur, centrage pas adapté, ailerons trop ‘mous’ en réaction.

Les conseils des amis du club, l’AMC77, m’ont permis de refaire un centrage en allégeant un peu le nez de 30g, je me retrouve ainsi avec une masse de 174g sur l’avant qui représente exactement le poids du support de caméra vidéo, de la GOPRO et de la caméra FPV.

J’ai par ailleurs refait les commandes des ailerons qui étaient en cap de 1,2mm et trop souple. J’ai mis du 2mm qui me donne une meilleure rigidité, je dois encore remonter un peu le point de connexion avec le guignol qui est trop bas sur l’aileron.

Enfin j’ai changé le rêglage du controleur qui était en démarrage soft, je l’ai passé en normal ce qui est bien meilleur pour le lancement et les reprises en vol.

La mise en vol se fait comme pour un F3K, par une extrémité d’aile en mettant les gaz à bonne puissance, puis on fait un quart de tour sur un pied pour mettre l’aile à plat et on la lache. Il ne faut pas chercher à la lancer sinon elle part en appui sur l’aile qu’on lache, la gauche si on lance de la main droite. Cela m’est arrivé une fois, sans dommage, et j’ai vite compris. La puissance du moteur et la portance suffisent à permettre une mise en vol. Cette aile vole parfaitement à faible vitesse.

Voici la vidéo du second vol réalisé après ces modifications.

 

 

 

Mise au point du FPV sur la MaxiSwift

Je me suis attaqué ce week end à la mise au point et l’installation de l’équipement FPV de mon aile.

J’ai donc bien examiné le cablage pour alimenter la caméra en 5V à partir de l’émetteur vidéo qui lui accepte du 12V en entrée. J’ai positionné celui-ci à l’extrémité d’une aile pour subir un minimum de parasitage provenant de l’électronique de l’aile, controleur, récepteur, OSD.

En image voici ce que cela donne :

Rédigé et posté avec Blogsy sur iPad

 

MaxiSwift : moteur, accus, caméra, commandes

Je me suis décidé ce week end à avancer la maxiswift, première étape la pose des commandes d’ailerons, des servos. Ceux ci sont enveloppés dans une gaine thermo et solidement collés au fond des logements avec de la colle chaude en bâton, cela est satisfaisant en résistance, à suivre au cours des premiers vols.

Les charnières d’ailerons sont faites avec le matériaux de construction, les ailerons sont solidaires des ailes, mais une fois recouverts de l’entoilage, la souplesse d’articulation n’est pas suffisante. je pense que je vais les séparer des ailes et réaliser une articulation en scotch armé ou bien avec des charnière à axe métallique. Voici une fois les commandes montées.

 

P1140163

Je me suis attelé ensuite à réaliser les emplacements des batteries lipo de propulsion et à attacher le support moteur ainsi que celui ci. Le moteur est un HobbyKing 3542 de 1000 kV, avec un contrôleur 60 Ampères, un 4à sera suffisant en 3S.

 

  P1140156  P1140157

 

Les évidements pour les batteries sont faits avec un U en corde à piano monté sur un fer à souder, en deux passage on réalise rapidement la trappe à la bonne taille. J’y ai collé au fond des bandes velcro pour tenir les batteries en cas de figure un peu acrobatique (vol dos notamment).

P1140158  P1140160

P1140162  P1140161

 

Et pour finir j’ai aussi positionné le servo d’orientaton latérale des caméras, qui leur aussi de support. La caméra de prise de vue est fixée sur le support de la GoPro qui elle permet des prises de vue en grand angle.

 

P1140165  P1140167