MaxiSwift : dérives amovibles et logement pour l’électronique

Comme pour les ailes j’ai fait le choix de rendre amovibles les dérives. Tant  qu’à rendre la MaxiSwift plus facilement transportable autant aller au bout du raisonnement et ces dérives sont bien encombrantes.

Par ailleurs j’aimerai tester des dérives du type de la Zephyr de Rite Wing, pour comparer les rendements dans les deux configurations.

J’ai mis en œuvre de type de dérive sur une aile EPP pour la pente (Combaz EPP 2011), et j’en ai un très bon retour d’expérience lors de vols aux Pierres Pouquelées mi Juillet par 65km/h.

De plus j’ai monté un Wasabi avec ce système d’aimants (provenant de Supermagnete), et dans les mêmes conditions de vol les ailes ne bougent pas (aimants 12×6 3,9kg).

 

Pour les dérives j’utilise des aimants 10×5 à 2,6kg, un à l’avant et un à l’arrière et deux petits aimants sur la partie centrale.

Même technique que pour les ailes : pose d’un tube de 5cm de long à l’avant et l’arrière au saumon de l’aile. Collage d’un tube/longeron dans la dérive au droit de la position du tube.

Puis collage des aimants dans le saumon et repérage de la positon avec de la gouache de couleur.

P1130205

 

Emplacement des aimants reportés sur la dérive.

 

P1130203

 

Il ne reste qu’a positionner la dérive avec les clés et les tubes, et la serrer en place (aiguilles dans l’EPP) pour laisser coller les aimants en ayant pris soin de mettre du papier sulfurisé entre ceux ci pour ne pas coller les surfaces des aimants ou de la dérive sur l’aile juste autour.

 

P1130200

 

Bientôt photo de l’ensemble de l’aile démontée avec les dérives.

A ce stade le poids total avec dérives est de 570g.

Publicités

MaxiSwift : préparation des ailes amovibles

La MaxiSwift fait 1m40 d’envergure, autant dire que c’est encombrant. La transporter facilement est un impératif, donc j’ai souhaité rendre amovibles les ailes du tronçon central, en insérant des clés d’ailes et des tubes de clés.

Voici ce que cela donne.

 

P1130085

 

Pour ceci il faut :

1. insérer les tubes de clés dans la partie centrale et continuer dans cet axe avec la clé, qui pénètre dans l’aile à partir de la section. J’ai fait ces percées avant de séparer les deux sections, avec des tubes alus et laitons au diamètre des tubes de clé et de la clé elle-même.

 

P1130058

 

P1130056

 

P1130059

 

2. Une fois les fourreaux réalisés pour les tubes et clés, penser à percer un autre passage pour le fil de connexion du servo qui devra être branché à chaque montage.

On peut alors séparer le demi tronçon central d’aile. La découpe est effectuée à 10cm du centre sur le bord de fuite. La découpe est perpendiculaire au bord de fuite.

 

P1130088

 

P1130086

 

P1130089

 

3. Collages des clés d’aile et des tubes de clé à la colle polyuréthane.

 

P1130090

 

4. Système d’attache des ailes au tronçon central : j’ai retenu les aimants pour assurer le maintien des ailes. 3 aimants : au bord d’attaque, au centre, au bord de fuite.

Les aimants font 10 ou 12mm de diamètre et 5 ou 6 mm d’épaisseur. La traction requise pour les séparer est de 2,6kg ou 1,6kg.

 

P1130071

 

Préparer les logements des aimants, puis les coller à la colle époxy spécial prévu pour ceux ci. Au préalable penser à dépolir les surfaces de collage des aimants pour une meilleure adhérence. Pour un bon alignement poser les aimants de l’autre partie dessus en insérant un morceau de papier sulfurisé pour ne pas les coller l’un à l’autre.

 

P1130096

 

5. Repérage des logements des aimants sur la face opposée du tronçon : on applique une couleur sur les aimants et on presse fortement après avoir mis en place les clés.

 

P1130077

 

6. Après séchage des aimants dans la demie aile préparer les logements des autres aimants dans le tronçon central puis réajuster les deux parties grâce aux clés. Après avoir vérifié l’ajustage parfait des bords à sec, poser la colle époxy dans les logements et bloquer les deux parties en position finale. Penser à insérer un film alimentaire entre les parties pour ne pas les coller.

 

P1130082

 

Et voilà le résultat final 

MS Composite Maxi Swift : FPV “ready”

Mes essais de vol du HK UAV 168 concluant m’ont fait prendre conscience des impératifs du vol en FPV (avec caméra embarquée et retransmission vidéo). Le HK UAV 168 est assez lourd mais suffisamment motorisé, il nécessite une piste pour décoller et atterrir. La maniabilité est bonne mais sans plus, et la forme large du fuselage peut provoquer des attitudes risquées en virage.

Or le FPV nécessite une grande agilité de vol, sécurité des attitudes, et une mise en œuvre simple, que ce soit pour décoller par un lancé main, ou atterrir un peu partout.

Les ailes delta en EPP répondent bien à ces critères et  il suffit de regarder quelques vidéo sur Youtube de Trappy et l’équipe TeamBlackSheep  pour s’en rendre compte.

 

 

Je n’ai pas la prétention de voler dans les mêmes conditions mais c’est ce vers quoi je veux tendre.

Donc j’ai opté pour une aile. Deux modèles adéquates sont disponibles ; la Zephyr de RiteWing RC ou bien la MS Composite MaxiSwift.

La zephyr est dispo en Australie, trop loin pour moi, la MaxiSwift est distribuée par FlashRc en France.

J’ai opté pour une version neutre, sans déco afin de pouvoir y appliquer mes propres dessins, plus simples.

L’équipement retenu pour ce modèle est le suivant. Il sera validé (ou pas) lors des premiers vols.

 

Moteur HobbyKing  TR35-30A 1700kV (un peu fort pour ce modèle sans doute comme valeur). Il génère 340W théoriques.

 

 

Hélice Cam Folding Prop Graupner 9X6

 

 

Support d’hélice  MP Jet avec Cone (il sera sans doute optionnel pour gagner en poids)

 

 

Contrôleur Turnigy 40A.

 

 

2 servos Hitec 82MG et accus 3S en 2200mA ou 3000 mA selon les besoins et le Centre de Gravité que je trouverai.

L’équipement FPV sera le même que celui du HK UAV 168 que je ré installerai.

Dans les billets suivants je montrerai les étapes de montage et les options retenues car je veux la rendre démontable.

Video FPV avec le LonRange 168

 

Voici la dernière vidéo effectuée avec le LongRange 168.

J’ai 2 caméras embarquées, celle en FPV qui affiche les données de vol (altitude, vitesse, distance, consommation). Les informations sont en données anglaises (pouces et miles) mais depuis j’ai reconfiguré l’OSD de FoxTecFPV (CE OSD version 1.4) pour afficher les données en métrique.

L’autre caméra est la GoPro, en mode R5 soit 1080.

Ensuite un peu de calage entre les 2 enregistrements pour faire coïncider les prises de vue.

Ce n’est pas encore moi qui suis derrière les lunettes, nous avons fait un vol mixte, moi aux commandes et un ami, Max, aux lunettes pour me donner des informations, notamment sur la portée vidéo.

Celle ci est au maximum pendant ce vol de 600m.

 

HK LongRange 168 : adaptation du train principal

J’ai du réaliser un nouveau train principal pour le LongRange car celui d’origine est vraiment trop souple. L’avion ayant un certain poids, 2,6 kg, et une vitesse à l’atterrissage pas trop basse il fallait assurer la bonne tenue une fois le sol touché.

J’ai opté pour une barre en dural, de 17mm de large, posée en épousant la forme extérieure du fuselage. J’ai installé à la colle époxy dans le fuselage un renfort en bois dur, percé de part en part, et ce sont des boulons qui maintiennent avec des écrous de 4mm le train sur le fuselage.

J’ai utilisé un ressort pour permettre un écartement plus important entre les axes de roue pour une meilleure stabilité, mais en donnant une souplesse au posé, sans trop de rigidité.

Voici ce que cela donne en image :

P1010606

P1010607

P1010609

Vidéo en Vol du Long Range FPV de HobbyKing

 

Voici la vidéo en vol du Long Range FPV de HobbyKing.

 

LongRange FPV HK from pierre milcent on Vimeo.

Vol du Long Range FPV de Hobby King. AMC77, 26 mars 2011

Quelques remarques sur les réglages  additionnels : il a fallu augmenter l’angle d”incidence entre l’aile et le stab en insérant deux rondelles sous l’assise avant du stab.  Je vais mesurer cette incidence elle n’est pas négligeable mais permet de donner une attitude en ligne bien meilleure encore, l’avion a perdu sa tendance à monter.

Le prochain article donnera une synthèse des réglages permettant d’optimiser la tenue en vol de ce modèle.

Aménagement du Long Range 168 HobbyKing

Lors des derniers vols du week end dernier le support avant de  roue s’est cassé sous le poids des accus qui sont au dessus pour trouver le bon centre de gravité.

Ce support est fait dans un bois de qualité très moyenne et la colle ne semble pas une colle époxy de très bonne facture non plus.

J’ai donc retracé ce support  rapidement dans un contre plaqué multiplis de 5mm d’épaisseur. Il a été remis en place à la place de l’ancien avec de la colle époxy 30mn, en réalisant de larges congés de part et d’autre du couple.

Ainsi il semble bien plus résistant et capable d’amortir les chocs des atterrissages sous réserve de les faire correctement aussi de ma part …..

 

Copy of IMG_0217

 

De  même j’ai changé la jambe avant un peu courte et la roue qui pour le coup est vraiment minuscule. J’ai mis une roue identique aux deux autres déjà changées aussi, des 65mm de chez Graupner : éprouvées et robustes pour cet usage.

 

IMG_0219

 

 

Ainsi modifié j’obtiens de plus un angle d’attaque des ailes qui est plus favorable et devrait me permettre de décoller rapidement sur une distance plus courte, épargnant d’autant le train de secousses inutiles.

 

Enfin j’avais constaté un effet cabreur notable du moteur sur le comportement en vol : en mettant les gaz  l’avion avait naturellement tendance à monter. Donc j’ai appliqué un couple piqueur au moteur en glissant une rondelle sous chaque vis à la base du support moteur. L’axe du moteur tel que représenté sur la photo est ainsi incliné vers l’avant, comme il le serait si le moteur était monté à l’avant (mais dans ce cas on aurait mis les rondelles en haut du support pour obtenir le même effet). Cette modification réalisée sur le terrain a été vérifiée dans la foulée et le résultat est impeccable : disparition du couple cabreur.

 

Copy of IMG_0214

 

J’espère pouvoir voler par beau temps ce week end et faire une prise de vue du sol pour vous le présenter en vol.

Réglages Long Range Hobby King

 

Nouveaux vols de réglage du Long Range Hobby King ce jour.
J’ai résolu un problème de couple cabreur du moteur, deux rondelles glissées sous les deux vis à la base du support permettent de compenser cet effet. Depuis le vol en croisière est bien en ligne sans effet de cabrage.
De plus j’ai affiné le centrage qui était un peu avant, donc retrait d’un poids de 90g, gain non négligeable. Je dois être à moins de 2500g maintenant.

J’ai fait deux vols de 20mn avec l’accu de 6A (2x 3A) et 5A en 3S. La consommation a été de 2500 et 3000 mA. J’ai donc une autonomie de vol plus grande encore, mais si j’alimente la vidéo par cet accu 20mn me parait la bonne durée pour ne pas trop solliciter les lipos.

 

Pour l’instant le Kit se révèle d’une bonne qualité, seul reproche donc la roulette de roue avant et la jambe un peu courte, ainsi que le couple de support avant de celle ci, qui est un peu faible et demande un renfort. Mais c’est une remarque déjà faite sur le forum australien signalé dans mon blog sur le Long Range HK, j’aurai du en tenir compte dès le début, cette opération de renfort étant maintenant un peu plus difficile à réaliser.

Sinon j’ai également testé le modèle en voltige simple, la boucle et le tonneau passent bien sans être des exemples de modèles aresti. L’avion vole moins vite que je ne le prévoyais, il est capable d’une très bonne tenue en vol lent. Par contre il faut limiter la course de la profondeur au risque de provoquer un décroché pas forcément agréable, car il engage rapidement sur une aile et descend ensuite rapidement.

 

Demain nouveaux vols avec cette fois j’espère un peu de soleil pour pouvoir prendre de belles vues avec la GoPro.

 

Vidéo faite le 12 mars 2011

LongRange HobbyKing FPV UAV Maiden Flight from pierre milcent on Vimeo.

Premiers Vols du LongRange HobbyKing

HK FPV UAV Long Range 168

 

La préparation du Long Range 168 de HobbyKing en modèle pour le FPV est  achevée.

Voici quelques photos et précisions sur ce modèle.

 

Tout d’abord la présentation du paquet à la livraison. Un gros carton, qui contient un autre gros carton, permet  de garantir un transport dans de bonnes conditions et une livraison intacte.

P1110415

 

P1110416

 

P1110421

 

    Le kit contient tout le nécessaire pour monter l’avion, les vis sont au pas européen, la finition du fuselage est très propre, avec une peinture de recouvrement qui cache les joints. Par contre il est lourd,  notamment de l’arrière avec un pied de dérive assez imposant. On verra sur la balance…  Le fuselage est en fibre de verre donc et les ailes en structure avec coffrage intégral.

A ce stade les premières pesées donnent

 

Ailes 540g
Fuselage 570g
Dérive 11g
Stab 82g

 

 

  Voici tout le petit matériel fourni : il manque sur la photo les roues et les trappes de support des servos qui sont aussi incluses.

 

P1110428

 

Le moteur retenu pour ce modèle est le suivant

 

 

avec un controleur 60 A

 

 

Et pour alimenter ceci j’ai opté pour des accus 3S 5A et une combinaison de 2x3S 3A.  Le 5A pèse 415g et les 2 accus 3A font 518g, cela sera nécessaire pour m’aider à faire le centrage.

 

En l’absence de notice de montage il a fallu avancer pas à pas,  mais le montage est simple pour un pratiquant un peu expérimenté.

  Seule innovation sur le kit, le mode de fixation des ailes sur le tronçon central et du stab. Pour les demi ailes sur le tronçon la fixation est réalisée avec des aimants pour garantir un bon maintien. Je conserve ainsi une aile entièrement démontable et donc plus facile à transporter. Avec une envergure de 168cm cela reste raisonnable mais c’est mieux en 3 morceaux.

 

P1110804

 

P1110802

 

Les servos sont positionnés sur leur trappe et vissés sur les supports en bois préalablement collés, j’ai ajouté une pointe de colle chaude sur chaque  servo pour le verrouiller sur la trappe.

  Tous les servos des volets mobiles (ailerons, stab et dérive) sont des HXT 900.

 

 

Au final une aile de 168 cm d’envergure donc avec un dièdre sur chaque demi aile

 

P1110805

 

 

La pose des écrous à griffe sur le fuselage pour la fixation de l’aile est aisée. La finition sur l’aile se fait par la pose d’un cache qui contient les vis avec un support fait en ctp de protection en appui sur l’aile.

 

P1110811

 

  Poser les écrous sur le stab n’a pas été relaxant. Ce n’est pas compliqué mais il faut de la patience pour passer une ficelle dans l’ouverture du servo de profondeur vers les trous, puis y glisser l’écrou et forcer son maintien le temps de pouvoir visser la vis et assurer l’accroche. J’ai opté pour ce mode de fixation car les vis à tôle proposées me semblaient inadaptées pour pouvoir démonter et stocker le stab.

 

P1110809

 

  J’ai ajouté 2 petits bouts de tube laiton au diamètre intérieur de 3mm pour garantir l’intégrité du stab et une fixation dans une géométrie toujours identique.

 

P1110810

 

Le moteur est mis en place sur son support à l’arrière du bord de fuite, c’est une propulsion permettant de dégager totalement l’avant de l’avion pour positionner la (les) caméra(s). L’hélice est une 9×6 APC E, je ne peux pas aller au delà, une 10 touche la poutre arrière, donc je ne pourrai éventuellement qu’augmenter le pas pour gagner en puissance.

 

P1110797

 

 

  La verrière est de qualité, bien finie et déjà montée sur sur un support en ctp. Il se fixe sur le fuselage avec  4 tétons qui s”insèrent dans des trous déjà faits, et un verrouillage à l’avant et à l’arrière grâce à des aimants noyés dans le fuselage.

 

P1110812

 

Au final l’avion a une belle allure une fois monté totalement.

 

P1110817

 

P1110814

 

 

Pour fixer l’accu de propulsion qui doit être logé dans le compartiment avant pour le centrage il faut réaliser un support en CTP. Je l’ai fait en 3mm avec quelques trous pour gagner un peu en poids. Il est collé sur les flancs intérieurs à l’époxy+microballon.

 

P1110800

 

 

Pour finir l’équipement j’ai réalisé un support qui prend la place de la verrière et qui permet de fixer la caméra de prise de vue, ici la GoPro HD.

Elle est fixée sur un support spécifique pour être animée verticalement et horizontalement, servo Hitec HS 325HB en dessous et Hitec HS 81 derrière.

 

P1110311

 

Le support est en CTP fixé de la même façon que la verrière avec aimants et tétons en fibre dans le fuselage. Il est assuré à l’intérieur par un élastique.

 

P1110794_edited

 

 

La caméra de FPV prendra place sur la plate forme supérieure du support dans le logement prévu à cet effet.

Il me restera à fixer les éléments pour le FPV, l’émetteur ainsi que le récepteur GPS qui sera fixé sur la poutre à l’arrière.

 

Voici ce que cela donne pour l’instant en attente du premier vol très prochainement j’espère.

 

P1110794

 

P1110796

 

En conclusion de cette préparation voici les mesures de cet avion.

 

Envergure

168cm

Poids à vide

1768 g

Poids avec Accu 5A

2183 g

Consommation au sol (APC 9x6E)

50A – 575Wh